D'où viennent les vins Bio ?


Suite à l'accroissement des échanges maritimes au milieu du 18e siècle, les maladies de la vigne ont été volontairement introduite en Europe.

La découverte de l'efficacité de certaines molécules classiques ont permis de lutter contre ces maladies : par exemple le sulfate de cuivre sous forme de "bouillie bordelaise" contre le mildiou, ou bien le soufre contre l'oïdium.

La viticulture Biologique va connaître un premier essor au début des années 70' : en effet au milieu du XXe siècle, l'agriculture progresse très rapidement et s'industrialise.

C'est alors que le doute commence à s'installer : toute nouveauté n'est plus nécessairement considérée comme un progrès. Une nouvelle philosophie va donc apparaître : "on n'hérite plus la terre de ses parents, mais on l'emprunte à ses enfants"!

C'est la naissance du concept de "Viticulture Durable". Les préoccupations relatives à la santé du consommateur ou à la préservation de l'environnement pour les générations futures sont devenues des priorités pour notre société.

terroirs-1.jpg
terroirs-1.jpg


Pourquoi avons-nous choisi de nous convertir vers l'Agriculture Biologique ?


Avant d'entreprendre les démarches de conversion vers l'Agriculture Biologique, nous avons pendant des années pratiqué la "viticulture raisonnée".


Cette pratique vise à inciter les viticulteurs à mieux "raisonner" l'usage des pesticides ainsi que celui des fertilisants en prenant par exemple la décision de traiter en fonction du risque réel de maladie ou de dégâts encourus par la vigne.


Nous devions ainsi mieux nous plier aux exigences du référentiel qui portait sur le respect de l'environnement, la maîtrise des risques sanitaires ainsi que la santé et la sécurité de notre travail. Notre exploitation devait donc contribuer à la protection des paysages et de la diversité biologique.


Cette nouvelle approche de la viticulture nous a donné envie de continuer dans cette optique et d'aller plus loin dans nos démarches : c'est ainsi que nous avons officiellement entrepris une conversion vers l'Agriculture Biologique en septembre 2019.


Comment travaille-t-on en Bio ?


La viticulture biologique s'appuie sur un raisonnement global qui prend en compte l'ensemble des interactions terre - eau - plante - air - faune - flore.


Elle essaye de réactiver la vie des sols, de renforcer la résistance naturelle des plantes et de soutenir les cycles naturels. Il est donc interdit d'utiliser toute molécule phyto - pharmaceutique de synthèse.


En effet, la viticulture biologique est strictement réglementée et les vignerons doivent respecter un cahier des charges homologué par le Ministère de l'Agriculture et l'Union Européenne. Par exemple, il est strictement interdit d'avoir recours aux engrais chimiques et aux pesticides de synthèse, et nous devons nous soumettre à des contrôles réguliers.


Pour la vinification, nous devons suivre ce même état d'esprit : nous réduisons au plus strict minimum nos interventions afin de préserver l'évolution naturelle du vin.


Nous travaillons ainsi depuis des années déjà, mais depuis septembre 2019, nous avons décidé de l'officialiser : nous nous engageons face au consommateur afin d'une part de le rassurer sur nos pratiques, et d'autre part pour pouvoir certifier notre travail en Agriculture Biologique.

terroirs-1.jpg